La danse orientale

danseuse orientale 1

La danse orientale

La danse orientale, en arabe « El raqs el sharki », est un magnifique spectacle de lumière et de paillettes, un mélange de grâce et de sensualité, de mouvements subtils en communion avec la mélodie envoûtante de la musique et le rythme entraînant de la Tabla, du Tambourin, du Mizmar et de l’ Aoud. La danseuse qui maîtrise cet art exprime à travers son corps ses émotions et charme son public, faisant virevolter ses voiles et tinter malicieusement entre ses doigts ses sagattes

Dans la danse orientale, les mouvements ne sont pas le fait du hasard, ils représentent un instrument de musique ou racontent une histoire 

La caractéristique principale de la danse orientale reste l’isolation des différentes parties du corps et la mobilité du bassin. La danseuse doit pouvoir bouger chaque segment, indépendamment les uns des autres

Les épaules ne bougent pas lors d’un tremblement du bassin, les hanches restent statiques lors de la rotation du buste… Seuls les bras peuvent continuer un mouvement afin d’en souligner l’harmonie

La danse orientale est particulièrement adaptée au corps de la femme, car elle sollicite souplesse et tonicité du buste, des épaules, des bras, des mains et du bassin, mais surtout du ventre, car les abdominaux travaillant en profondeur, galbent la ligne, gainent les viscères et améliorent le transit intestinal. Elle permet de tonifier les cuisses, d'assouplir les articulations et de lutter contre l'ostéoporose 

 

La formation professionnelle

Malgré que la danse orientale soit maintenant reconnue par la Fédération Française de Danse dans la catégorie danse artistique au même titre que le classique, le contemporain et le jazz, elle reste la seule pour laquelle il n'y a pas de diplôme officiel de formation reconnu pour enseigner. Les diplômes distribués par certains professeurs de danse orientale n'ont aucune valeur et ne peuvent être reconnus que par eux mêmes. Seuls des attestations de stage ou bien des certificats de présence peuvent être délivrés.

Cependant il faut positiver car quelques professeurs, follement amoureux de leur art, font tout ce qui est en leur pouvoir pour améliorer le statut de la danse orientale auprès des instances officielles. A celles là nous les saluons bien bas.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×